Il était une fois ... Sin City

xxxxxxxx
 


Las Vegas, nous voilà !

 

Lundi 17 Mai

 
Dernier petit déjeuner au Sofitel. c’est l’heure de régler la note.
Mauvaise nouvelle pour Elisabeth, sa carte de paiement est refusée, Ghislaine vole à son secours en proposant sa carte. Tout s’arrange donc, sauf le bien être d’Elisabeth qui ne comprend pas et doit-on le dire n’est pas contente de sa banque.

Nous retrouvons avec plaisir notre chauffeur, quelques embouteillages sur l’autoroute, il faut dire que c’est l’heure d’aller au boulot pour les newyorkais.

Super, on peut larguer nos bagages à l’extérieur de l’aéroport et du coup s’adonner plus rapidement aux dutyfree.
Premiers achats, cadeau pour la belle sœur pour l’une, sacoche New York pour l’autre. Pendant qu’Elisabeth règle son problème avec la banque, Ghislaine s’affaire à transférer le contenu de son sac à main dans sa nouvelle sacoche. C’est en voyant le côté pratique du sac qu’Elisabeth regrette de ne pas avoir fait la même acquisition. Pour 20 dollars c’est ballot. Heureusement, il nous reste un peu de temps avant l’embarquement, c’est donc rattrapé vite fait bien fait.

L’avion décolle on time à 10h40. Quand vient l’heure de se restaurer, pas terrible mais on trouve quand même chaussure à notre pied. Bière, sandwich, chips…
Il en reste un peu, que nous gardons, maintenant que nous allons récupérer une voiture, il y aura bien une petite place !

Atterrissage aux alentours de 13 heures, récupération des bagages, tout se passe bien en à peine 30 minutes ( on peut saluer l'organisation américaine ).
Il faut prendre le bus pour se rendre sur le lieu de location des voitures. Nous avons choisi Alamo et un véhicule catégorie luxe. A la vue de nos bagages, l'hôtesse, très sympathique – qui au passage parle 11 langues – nous déconseille une Lincoln et nous propose une catégorie supérieure à prix d'amis.
Nous choisissons la voiture sur catalogue. S'ensuivra une bonne partie de rigolade.

Une magnifique Chevrolet – Suburban – blanche nous attend, en route pour Las Vegas !
Elisabeth avait pris soin d’imprimer l’itinéraire entre l’aéroport et le strip, mais nous ne sommes plus à l’aéroport ! Pas grave, quelques hésitations, nous ne découvrons pas le vrai Las Vegas tout de suite, un peu de déception pour tous, pas de beaux hôtels, rien à voir avec ce que nous avons pu voir à la télé ou dans les magazines. Demi-tour et nous y sommes.

Arrivée à notre hôtel : le Wynn. Entrée par la grande porte s’il vous plaît !
Le valett décharge la voiture, nous donne un ticket pour nos bagages, il suffira de l’appeler dès que nous aurons pris notre chambre.
L’entrée dans le Wynn nous éblouit, céramique au sol, magnifiques tapis, des fleurs , bref tous les moyens sont bons pour faire cohabiter de chatoyantes couleurs partout et nous n’avons pas tout vu…

Récupération de nos chambres au 52ème étage. De grandes chambres très claires, un grand lit garni de draps de soie, vue sur Las Vegas et le désert à perte de vue pour les uns, joli panorama sur le golf pour les autres. Mais toujours pas les grands hôtels, les enseignes lumineuses et les fameuses reproductions miniatures de Rome, Paris ou Venise…

Livraison des valises, rangements des vêtements et en route pour la découverte de l’hôtel. Une galerie marchande où se côtoient les plus grandes marques , des bars – casino, c'est-à-dire où les gens consomment en jouant au bar, des tables de jeux à n’en plus finir et des machines à sous en abondance.
Repérage du buffet et de la piscine, ou plutôt des piscines, c’est le moment de se désaltérer, ce n’est pas si facile de trouver un bar qui ne soit pas bar-casino, mais notre persévérance n’a pas d’égal.
Un petit tour de galeries marchandes, ici c’est Hermès, Vuitton, Chanel, Dior et d’autres encore, sans oublier Ferrari !
Henry se met à genoux devant la beauté d’un moteur, Bernard lorgne un blouson, mais il n’est pas encore décidé, demain il sera trop tard !

Nous repérons ensuite le restaurant où est servi le fameux burger au foie gras, ce sera pour demain.
Rendez vous est pris pour le dîner, d’ici là, un peu de machines à sous pour les Calinaud, piscine pour les Persechini.

Les corbeilles de fruits et de fleurs géantes nous accueillent à l’entrée du buffet. Certes, il faut faire un peu la queue mais ce n’est pas dramatique, nous sommes rapidement installés, prêts pour l’apéro !

Le buffet appétissant, les plats de tous pays et de bonne qualité contribuent à un diner bien sympathique.

Ainsi restaurés nous poursuivons notre visite vers le ENCORE, annexe ou 2ème établissement du Wynn. C’est absolument immense et magnifique. Dans toutes les allées, des corsos de lustres au plafond, des tapis en enfilade au sol, des meubles choisis, de jolis tableaux, de jolis vases ….Bref, une déco intérieure absolument sublime et différente d’une allée à l’autre. Si je l’ai déjà dit, je le répète c’est du luxe à l’état pur.
Le reportage photo en témoignera.
Après cette belle balade intérieure, un petit tour à l'extérieur pour les uns et casino pour les autres.

 
                                               



Créer un site
Créer un site